Amour - ORSTAVIK Hanne

Couverture Amour

Vibeke et Jon, mère et fils, viennent de s'installer dans un endroit situé au nord de la Norvège. C'est la veille des neuf ans de Jon et un cirque ambulant est venu au village. Jon sort vendre des billets de loterie pour son club sportif, et Vibeke se prépare pour aller à la bibliothèque. Lors de cette nuit séparée, Jon ne peut pas s'empêcher de penser à un train qui arrive en roulant dans ses pensées, et pendant ce temps Vibeke passe mentalement en revue tous ceux qu'elle connaît, se demande si ce pourrait être l'un d'eux, l'homme de sa vie. Hanne Orstavik fait émerger dans un implacable rouage une forte tension et nous livre en peu de pages un roman poignant en usant d'une langue juste et précise. A la fin du roman on rembobine le fil pour attraper le commencement. Rarement une histoire aura fait l'objet d'une telle introspection, de l'autopsie aussi rigoureuse d'une mère et d'un enfant qui se perdent.

Biographie de l’auteur

Hanne Orstavik, née en 1969, est l'une des voix les plus importantes de la littérature norvégienne. En 2002, elle a reçu le Prix Dobloug pour l'ensemble de son oeuvre. "Amour" est considéré en Norvège comme un classique parmi les romans contemporains. Il est traduit dans une quinzaine de langues. En 2008, aux Allusifs paraissait son précédent roman "La Pasteure".

Date première édition: février 2011

Editeur: Les Allusifs

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 2 / 10 (1 note)

Enregistré le: 19 octobre 2011



mélusine
Appréciation de lecture
Amour
Appréciation : 2 / 10
Commentaire #1 du : 24 janvier 2012
Vibeke et jon, mère et fils s'installent dans le Nord de la Norvège. C'est la veille des neuf ans de Jon et un cirque ambulant est venu au village.

Jon sort vendre des billets de loterie pour son club sportif et Vibeke se prépare pour aller à la bibliothèque.

Lors de cette nuit séparée, Jon ne peut pas s'empêcher de penser à un train qui arrive en roulant dans ses pensées, et pendant ce temps Vibeke passe mentalement en revue tous ceux qu'elle connait en se demandant lequel pourrait être l'homme de sa vie.

Chacun est en quête de son propre bonheur et de l'amour, mais une certaine solitude s'installe pour chacun et ainsi la mère et l'enfant vont se perdre.

Ce livre a été pour moi fastidieux à lire car l'auteur alterne dans son récit entre Jon et Vibeke sans transition et même au sein d'un même paragraphe alors que les personnages ne sont pas ensemble.

Ce qui me gêne aussi, c'est que la mère laisse son enfant si jeune sortir seul un soir d'hiver et l'oublie pour le premier venu rencontré à la fête foraine. Elle n'éprouve rien, aucun scrupule à avoir laissé son fils de neufs ans seul.

Et, à son retour à la maison, l'enfant attend dans le froid et la nuit sa mère car il ne sait pas qu'elle est rentrée puisqu'il trouve la porte fermée. On prend peur pour le fils en se demandant comment il va supporter le froid et la neige. On a peur d'une fin tragique et on en veut à la mère qui va se coucher sans s'inquiéter et contrôler que son fil est bien rentré.
Dernière édition : 25 janvier 2012, 09:34:06 par moderateur  

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :