Le bonheur au bout du guidon - COUSIN Christophe

Couverture Le bonheur au bout du guidon

Christophe Cousin, dans ce récit fort et émouvant, nous emmène à la rencontre du bonheur des autres. 833 jours d'aventures, 30 000 kilomètres parcourus à vélo et 27 pays traversés. Alors qu'il est responsable d'une start-up, Christophe Cousin fait le choix de la réalisation de soi et part, seul, avec la naïveté de celui qui ne sait ce qu'il cherche. Se perdre dans les souks d'Alep, sur les sentiers du Cambodge ou les cimes himalayennes, s'imprégner des cultures pour découvrir le monde avec des yeux différents. Mais aussi se retrouver prisonnier en Syrie, suspecté d'être un espion israélien, connaître l'enfer sur la route de Bénarès, subir l'isolement extrême en pleine tempête de neige en Nouvelle-Zélande ou la faim et le froid sur les pistes de Catamarca, en Argentine... Si la souffrance et le doute sont indissociables d'un tel voyage, le sourire d'un moinillon du Ladakh, la fraîcheur de vie des gosses au Pérou ou l'odeur des moissons au Vietnam ont les couleurs du bonheur. Né il y a 29 ans dans une famille paysanne du Loiret, l'auteur évoque ses souvenirs d'enfant en quête de trésors, les yeux tournés vers les étoiles, et raconte ce cheminement qui l'a conduit à " vivre " l'aventure.

Biographie de l’auteur

Christophe Cousin né en 1976 dans le Loiret, a décidé de consacrer sa vie à l'aventure, à l'écriture, à l'image et aux voyages. Il collabore avec de nombreux magazines et a réalisé plus d'une vingtaine de films documentaires. Il co-présente notamment l'émission "Les noureaux explorateurs" sur Canal +.

Date première édition: septembre 2005

Editeur: Arthaud

Genre: Récit de voyage

Mots clés :

Notre avis : 5 / 10 (1 note)

Enregistré le: 29 janvier 2014



Gislaine
Appréciation de lecture
Le bonheur au bout du guidon
Appréciation : 5 / 10
Commentaire #1 du : 29 janvier 2014
J'aime bien les écrivain-voyageur !
A 29 ans Christophe Cousin, originaire du Loiret (près de Ladon) se lance dans l'aventure en vélo.

J'ai été déroutée par le titre "Le Bonheur au bout du guidon", car il n'est presque jamais question de vélo et encore moins de bonheur. Enfin je veux dire de bonheur immédiat.

Cependant je n'ai pas lâché le livre, fait de souffrance et de doute, ponctué par de tout petits bonheurs comme un sourire ou un souvenir d'enfance. J'aurai aimé un peu plus de détails sur les pays traversés mais je dis "Bravo !" au sportif pour sa détermination et son endurance.
Dernière édition : 05 février 2014, 23:21:11 par gislaine  

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :