Les Fantômes du Brésil - COUAO-ZOTTI Florent

Couverture Les Fantômes du Brésil

" Roméo et Juliette au Bénin ", tel pourrait être le sous-titre de cette histoire d'amour au bord de l'océan. Quand Anna-Maria, la plus belle des Agoudas, tombe amoureuse d'un jeune homme de Ouidah, Pierre, c'est tout le fragile équilibre des communautés qui chavire et déchaîne les passions.
Car les Agoudas sont des " Brésiliens ", des descendants d'esclaves africains qui, ayant fait souche au Brésil, sont revenus, des générations plus tard, dans leur patrie. Et face à eux, les gens de Ouidah dont les ancêtres vendirent ces Agoudas lors de la Traite. Entre les deux communautés, nul partage ne semble possible. Rien ne manque à ce roman : flics corrompus, frères possessifs, sage vaudou, amis sincères et amoureux transis. Un plat délicieux de piments et de miel.

Biographie de l’auteur

Florent Couao-Zotti est né en 1964 à Pobé, au Bénin. Enseignant, journaliste, scénariste de bandes dessinées, cet écrivain protéiforme et talentueux est l'auteur de romans, de nouvelles et de pièces de théâtre.

Date première édition: mars 2006

Editeur: UBU

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 5 / 10 (3 notes)

Enregistré le: 29 novembre 2010



PatriciaB
Appréciation de lecture
Les Fantômes du Brésil
Appréciation : 5 / 10
Commentaire #3 du : 14 août 2011
Florent Couao-Zotti a la plume habile, presque magique. Dès les premières lignes de son dernier roman, Les fantômes du Brésil, le lecteur est plongé dans l’atmosphère si particulière du Bénin. La chaleur, l’humidité, la forêt et la mer composent un paysage envoûtant au milieu duquel évoluent des personnages si peu maîtres de leur destin que l’on est tenté de croire, parfois, à cette étrange prédestination qui fait porter aux hommes le fardeau – les vices et les vertus – de l’histoire passée.

L’auteur nous raconte le destin tragique de la jeune Anna Maria do Mato, une Agouda. Cette communauté bien particulière est composée de descendants d’esclaves revenus du Brésil à la fin du XIXe siècle. De nombreux membres ont pu acheter leur liberté, sont riches et possèdent un fort sentiment de supériorité sur leurs nouveaux compatriotes, accusés au passage – et jamais pardonnés – d’avoir vendu leurs ancêtres aux négriers occidentaux. Très centrés sur eux-mêmes, peu perméables aux influences extérieures, ils se montrent très fiers de leur culture hybride, mélange d’acquis brésiliens et de souvenirs africains. C’est la raison pour laquelle jamais Anna Maria ne pourra épouser Pierre : le sang des bourreaux ne doit pas se mêler à celui des victimes, quelle que soit la force des sentiments.
Florent Couao-Zotti a 42 ans et vit au Bénin depuis toujours. Quoique né à Pobè, dans le sud-est, il est originaire d’Agoué, (ouest du Bénin) et appartient par sa mère à la communauté Agouda. Ses premiers livres décrivaient le Bénin dans sa truculence parfois dramatique, (L’homme dit fou et la mauvaise foi des hommes) et dans ses soubresauts politiques (Le cantique des cannibales). Aujourd’hui, il recentre ses préoccupations sur ses origines avec un récit de pure fiction mais emblématique d’un comportement sur lequel il s’interroge. Un Roméo, une Juliette, des méchants, des gentils, un magicien et des amis, le sel et le piment sont au rendez-vous pour faire découvrir au lecteur un nouvel aspect du Bénin, souvent méconnu, le tout servi par le style nerveux et très imagé auquel nous a habitué Florent Couao-Zotti.
Geneviève
Appréciation de lecture
Les Fantômes du Brésil
Appréciation : 5 / 10
Commentaire #2 du : 02 décembre 2010
Ce livre sur le racisme au Brésil entre 2communautés est bien écrit mais le dénouement de cette histoire se devine dès les premiers chapitres . Dommage
Danielle
Appréciation de lecture
Les Fantômes du Brésil
Appréciation : 5 / 10
Commentaire #1 du : 01 décembre 2010
Le style est précis même tranchant, à coup de serpe semble-t-il.
L'histoire intéressante nous fait découvrir 2 communautés brésiliennes qui s'entredéchirent..
Dernière édition : 01 décembre 2010, 22:43:02 par gislaine  

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :