Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

Pour seul refuge - ORTIS Vincent

Couverture Pour seul refugeGrand Prix des Enquêteurs 2019 - La plus terrible des prisons est celle qui n'a pas de murs.
De la neige à perte de vue, une ourse affamée, pas une habitation à des kilomètres à la ronde.
Seuls, perdus dans les immensités sauvages du Montana, à plus de deux mille mètres d'altitude, deux hommes se font face : un jeune Indien accusé de viol avec tortures et le juge qui l'a condamné.
Chacun possède la moitié des informations qui pourraient les sauver, or : Ensemble, ils s'entretueront. Séparés, ils mourront. Un premier thriller sélectionné parmi 150 manuscrits.
12 jurés qui représentent chacun un maillon essentiel de toute investigation judiciaire.
Un prix littéraire pour le genre le plus populaire de France

Notre avis : 9 / 10 (1 note)

Profession du père - CHALANDON Sorj

Couverture Profession du père

Prix du Style - 2015. "Mon père disait qu'il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider.
Je n’avais pas le choix.
C’était un ordre. J’étais fier. Mais j’avais peur aussi…
À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet.

Notre avis : 6 / 10 (2 notes)

Le puits de mon âme - CHOI In-seok

Couverture Le puits de mon âme

Prix Daesan 1995. Les Corée « s ». Un pays coupé en deux depuis cinquante ans, divisé entre un Nord stalinien, pauvre et militariste, et un Sud ultra capitaliste. À travers les trois nouvelles qui composent ce recueil, l’auteur évoque ce drame, et les déchirures profondes qui s’expriment à tous les étages de la société du Sud. Mettant en scène la prison, la religion et le mariage, chaque texte en souligne les incohérences et les contradictions.
Des scènes de prison qui reflètent un microcosme ingérable, un mariage où se retrouvent trois opposants au régime, un objecteur de conscience dans l’impasse, un homme qui préfère les chiens aux hommes... Choi ln-seok développe une critique sévère du carcan social dans lequel est enfermé son pays, carcan que même la religion - parente pauvre de l’utopie et pourtant omniprésente - n’arrive pas à desserrer. À la dureté des textes correspond une écriture au scalpel qui

Notre avis : 9 / 10 (1 note)

Purge - OKSANEN Sofi

Couverture Purge

Prix Femina Etranger 2010 - Prix Livre FNAC 2010 - Prix Finlandia 2008 - Prix Runeberg 2009.

En 1992, l’union soviétique s’effondre et la population estonienne fête le départ des Russes. Mais la vieille Aliide, elle, redoute les pillages et vit terrée dans sa maison, au fin fond des campagnes. 
Ainsi, lorsqu’elle trouve Zara dans son jardin, une jeune femme qui semble en grande détresse, elle hésite à lui ouvrir sa porte. Ces deux femmes vont faire connaissance, et un lourd secret de famille va se

Notre avis : 8 / 10 (2 notes)

Qaanaaq - MALO Mo

Couverture Qaanaaq

Dans le vaste pays blanc, l'esprit de Nanook se réveille. Le grand ours polaire, seigneur des lieux, protégera les siens. Jusqu'au bout. Adopté à l'âge de trois ans, Qaanaaq Adriensen n'a jamais remis les pieds sur sa terre natale, le Groenland. C'est à contrecœur que ce redoutable enquêteur de Copenhague accepte d'aller aider la police locale, démunie devant ce qui s'annonce comme la plus grande affaire criminelle du pays : quatre ouvriers de plateformes pétrolières ont été retrouvés, le corps déchiqueté. Les blessures semblent caractéristiques d'une attaque d'ours polaire. Mais depuis quand les ours crochètent-ils les portes ? Flanqué de l'inspecteur inuit Apputiku ? grand sourire édenté et chemise ouverte par tous les temps ?, Qaanaaq va mener

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Quat'saisons - BLONDIN Antoine

Couverture Quat'saisonsPrix Goncourt Nouvelle 1976 - Au fil d'une saison, les voitures des quat'saisons proposent sur les marchés un fouillis de primeurs contrastées en volumes et en cou-leurs. Il arrive pourtant qu'un oeil sensible découvre une harmonie sous ces disparates : pommes de terre nouvelles, carottes nouvel-les, tomates nouvelles... L'auteur de ce livre, à l'éventaire duquel on ne trouve que des nouvelles, tout court, ne souhaite pas autre chose.
Il a choisi de remonter le cours des quatre saisons, de l'hiver au printemps, parce qu'ayant été cueilli à froid, il a essayé de terminer sur un coup de grâce.

Biographie de l'auteur

Notre avis : 6 / 10 (1 note)

Raboliot - GENEVOIX Maurice

Couverture Raboliot

Prix Goncourt 1925. On l'appelle Raboliot parce qu'il ressemble à un lapin de rabouillère (nid de garennes). Braconnier passionné, hardi, sûr de lui et de son adresse, rien ne peut l'empêcher d'obéir à ce besoin de chasse nocturne qui l'empoigne chaque soir. Le gendarme Bourrel, cependant, a failli le prendre sur le fait. Excité par le danger, Raboliot multiplie les imprudences et va jusqu'à narguer ouvertement Bourrel. Dès lors, entre les deux hommes, commence une lutte sans merci. Traqué, Raboliot doit fuir, vivant dans les bois comme un loup. Au bout de trois mois, accablé de solitude, torturé par le désir de revoir sa femme et ses enfants, Raboliot revient chez lui… et c'est le drame. Raboliot est sans

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Les racines du ciel - GARY Romain

Couverture Les racines du ciel

Prix Goncourt - Un Français, Morel, entreprend en Afrique une campagne pour la défense des éléphants menacés de tous les côtés tant par les chasseurs que par les lois dites "inexorables" du progrès. Lorsque la Conférence pour la Protection de la Faune (Congo, Bukavu, 1953) constate elle-même qu' "il serait vain de vouloir imposer au public le respect de la nature uniquement par les méthodes légales". Morel ne craint pas de recourir aux armes. Aidé par quelques compagnons convaincus comme lui que le respect de la nature n'est pas incompatible avec les exigences du progrès, il prend le maquis contre la barbarie et la cruauté sous toutes ses formes, cependant que de tous les côtés des conspirateurs habiles essayent d'utiliser sa magnifique obsession et son apparente naïveté à leurs propres fins. Ridiculisé
Notre avis : 6 / 10 (2 notes)

Le rapport de Brodeck - CLAUDEL Philippe

Couverture Le rapport de Brodeck

Prix Goncourt des lycéens 2007

Le métier de Brodeck n'est pas de raconter des histoires. Son activité consiste à établir de brèves notices sur l'état de la flore, des arbres, des saisons et du gibier, de la neige et des pluies, un travail sans importance pour son administration. Brodeck ne sait même pas si ses rapports parviennent à destination. Depuis la guerre, les courriers fonctionnent mal, il faudra beaucoup de temps pour que la situation s'améliore. «On ne te demande pas un roman, c'est Rudi Gott, le maréchal-ferrant du village qui a parlé,

Notre avis : 10 / 10 (1 note)

Les refuges - LOUBRY Jérôme

Couverture Les refuges

image coup de coeurPRIX COGNAC DU MEILLEUR ROMAN FRANCOPHONE 2020 - GRAND PRIX DE L’IRIS NOIR BRUXELLES.  Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d'aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu'elle débarque sur cette terre grise et froide, Sandrine découvre une poignée d'habitants âgés organisés en quasi-autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l'image que Sandrine en a.
Pourtant, l'atmosphère est étrange. En

Notre avis : 9 / 10 (1 note)

Affichage des avis de lecture 101 à 110 | Page 11 de 14