Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

Les Oiseaux ne se retournent pas - NAKHLE Nadia

Couverture Les Oiseaux ne se retournent pasPrix Première du roman graphique 2020. Un jour, la décision a été prise : Amel, orpheline de 12 ans, partira. Il n'est pas ici question de choix : son pays est en guerre. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu.
À la frontière, Amel perd la famille chargée de l'accompagner et se retrouve seule. Sur sa route, elle rencontre Bacem, un déserteur et joueur de oud.
Ensemble, l'enfant et le soldat apprennent à se reconstruire.

Biographie de l'auteur

Notre avis : 9.50 / 10 (2 notes)

Repose-toi sur moi - JONCOUR Serge

Couverture Repose-toi sur moi

Prix Interallié 2016 - Aurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n'ont rien en commun si ce n'est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s'en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l'intimide et le rebute, il va les tuer. Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l'égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien. Dans ce grand roman de l'amour et du désordre, Serge Joncour porte loin son regard :

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Sur les routes du monde - TERNISIEN Nicolas

Couverture Sur les routes du monde

Prix littéraire René Caillié des récits de voyage en 2014.  C'est l'histoire d'un Français qui décide de quitter sa vie tranquille, trop banale, pour découvrir le monde... à vélo ! Parti du Japon, Nicolas sillonne toute l'Asie pour rejoindre, au rythme de ses deux roues, la Normandie. Pendant près de trois années, le jeune homme fait un demi-tour du monde et vit une fantastique aventure humaine. Au fil de la route, il tombe amoureux de la beauté sereine des montagnes japonaises, découvre le sourire légendaire des Thaïlandais et goûte à l'hospitalité infinie de l'Ouzbékistan et de l'Iran... C'est aussi au contact des populations que le baroudeur prend conscience des problèmes sociaux, écologiques et ethniques de notre époque. Surtout, sur les routes du monde, Nicolas se découvre

Notre avis : 6 / 10 (1 note)

Affichage des avis de lecture 1 à 3 | Page 1 de 1

1